DANIEL AMORESE

Besides Research

La démocratisation de l’ignorance / Ignorance for everyone

L’exagération : c’est amplifier volontairement des événements, des faits dans le but de faire rire.

L’illlustration graphique ci-dessous se veut humoristique et utilise pour se faire l’exagération. Ce document ne prétend en aucun cas refléter fidèlement la réalité passée, actuelle ou à venir.

Depuis plusieurs décennies, grace aux actions conjuguées des ministres successifs de l’Education, incompétents (en sciences) et démagogues (comme il est dit dans un film célèbre : “je suis ministre, je ne sais rien faire ! “), le niveau en mathématiques en France est au plus bas. La France est en fait classée 30e parmi 31 pays de l’OCDE (classement Timms), en chute libre depuis les années 1990. Depuis l’année en cours, le baccalauréat, diplôme national a été transformé en une attestation d’assiduité locale, pour des raisons de démagogie électorale. Les candidats obtiendront (presque) tous le baccalauréat, mais gageons que l’Université en France ne sacrifiera pas l’acquisition des compétences sur l’autel de la démagogie et de considérations autres que celles directement liées à l’enseignement.

Exaggeration: it is to voluntarily amplify events, facts in order to make people laugh.

The graphic illustration below is meant to be humorous and uses exaggeration to do so. This document does not pretend to be a faithful reflection of past, present or future reality.

For several decades, thanks to the combined actions of successive ministers of Education, incompetent (in science) and demagogues (as it is said in a famous film: “I am a minister, I know nothing! “), the level in mathematics in France is at its lowest. France is in fact ranked 30th among 31 OECD countries (Timms ranking), in free fall since the 1990s. Since the current year, the baccalaureate, a national diploma, has been transformed into a certificate of local attendance, for reasons of electoral demagogy. Candidates will (almost) all obtain the baccalaureate, but let’s hope that the University in France will not sacrifice the acquisition of skills on the altar of demagogy and considerations other than those directly related to learning.